COVID-19 : BREVET EP 1694829B1 la vérité complète

L’information est tombé il y a quelques heure et le BREVET EP 1694829B1  fait polémique actuellement sur les médias, les réseaux sociaux, la presse et la télévision. En effet sur un compte Facebook, on peut voir une vidéo d’un Un homme qui affirme après plusieurs recherches, avoir trouvé un Brevet européen : BREVET EP 1694829B1 sur une nouvelle souche de coronavirus, Covid-19. datant de 2005.

BREVET EP1694829B1 Covis-19

BREVET EP 1694829B1  Et Coronavirus vérité ?

Voici une vidéo pour nous poser les bonnes questions.
Le nom du SRAS-Cov à changé ces dernières semaines …SRAS-Cov2…2019-Ncov ensuite COVID19… On nous dit que c’est pour une meilleure prononciation…
FAITES VOS PROPRES RECHERCHES…

voici les liens des documents

BREVET 🇫🇷

https://patents.google.com/patent/EP1694829B1/fr

ACCRÉDITATION LABO P4 WUHAN 🇫🇷
https://www.gouvernement.fr/…/23.02.2017_discours_de_m._ber…

SOMMES NOUS EN GUERRE CONTRE UNE ARME BACTÉRIOLOGIQUE ?
(❗attention rien à voir avec la source américaine que certains ont publiée et qui n’est pas un brevet d’inventeurs❗)>>

BREVET EP 1694829B1 Intox ?

Rien ne peut encore être clair pour l’instant, mais nous vous invitons à aller voir la vidéo et tirer votre propre conclusion.

(11) EP 1 694 829 B1

(12) FASCICULE DE BREVET EUROPEEN

(45) Date de publication et mention de la délivrance du brevet: 04.08.2010 Bulletin 2010/31

  1. Numéro de dépôt: 04805625.3
  2. Date de dépôt: 02.12.2004

(51) Int Cl.:

C12N 7/00 (2006.01)

  1. Numéro de dépôt international:

PCT/FR2004/003106

  1. Numéro de publication internationale:

WO 2005/056584 (23.06.2005 Gazette 2005/25)

(54) NOUVELLE SOUCHE DE CORONAVIRUS ASSOCIE AU SRAS ET SES APPLICATIONS. NEUER MIT SARS VERBUNDEN CORONAVIRUS STAMM UND SEINE VERWENDUNGEN NOVEL STRAIN OF SARS-ASSOCIATED CORONAVIRUS AND APPLICATIONS THEREOF

(84) Etats contractants désignés: BETTON, Jean-Michel
AT BE BG CH CY CZ DE DK EE ES FI FR GB GR 75014 Paris (FR)
HU IE IS IT LI LT LU MC NL PL PT RO SE SI SK TR LORIN, Valérie
92120 Montrouge (FR)
(30) Priorité: 02.12.2003 FR 0314151 GERBAUD, Sylvie
02.12.2003 FR 0314152 94100 Saint Maur Des Fosses (FR)
BURGUIERE, Ana Maria
(43) Date de publication de la demande: 92140 Clamart (FR)
30.08.2006 Bulletin 2006/35 AZEBI, Saliha
94400 Vitry-sur-seine (FR)
(60) Demande divisionnaire: CHARNEAU, Pierre
10005885.8 75005 Paris (FR)
TANGY, Frédéric
(73) Titulaires: 93260 Les Lilas (FR)
INSTITUT PASTEUR COMBREDET, Chantal
75724 Paris Cedex 15 (FR) 75017 Paris (FR)
CENTRE NATIONAL DE DELAGNEAU, Jean-François
LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE (CNRS) 78170 La Celle Saint Cloud (FR)
75794 Paris Cedex 16 (FR) MARTIN, Monique
UNIVERSITE PARIS VII 92290 Chatenay Malabry (FR)
75251 Paris Cedex 05 (FR)
(74) Mandataire: Marcadé, Véronique et al
(72) Inventeurs: Cabinet Ores
VAN DER WERF, Sylvie 36, rue de St Pétersbourg
F-91190 Gif-sur-yvette (FR) 75008 Paris (FR)
ESCRIOU, Nicolas
F-75014 Paris (FR) (56) Documents cités:
CRESCENZO-CHAIGNE, Bernadette DATABASE EMBL 22 avril 2003 (2003-04-22),
F-92200 Neuilly-sur-seine (FR) XP002294758 Database accession no. AY278489
MANUGUERRA, Jean-Claude DATABASE EMBL 10 juin 2003 (2003-06-10),
F-75018 Paris (FR) XP002294760 Database accession no. AY290752
KUNST, Frederik, DATABASE UNIPROT 10 octobre 2003
Inst. Pasteur (2003-10-10), XP002294761 Database accession
Bureau des Brevets et Inventions no. P59595
75724 Paris Cedex 15 (FR)
CALLENDRET, Benoît
F- 92000 Nanterre (FR)

Il est rappelé que: Dans un délai de neuf mois à compter de la publication de la mention de la délivrance du brevet européen au Bulletin européen des brevets, toute personne peut faire opposition à ce brevet auprès de l’Office européen des brevets, conformément au règlement d’exécution. L’opposition n’est réputée formée qu’après le paiement de la taxe d’opposition. (Art. 99(1) Convention sur le brevet européen).

LIRE
Coronavirus : Les Etats unis confirment un traitement

EP 1 694 829 B1

Printed by Jouve, 75001 PARIS (FR)

(Cont. page suivante)

EP 1 694 829 B1

    • MARRA M A ET AL: « The genome sequence of the SARS-associated coronavirus » SCIENCE, AMERICAN ASSOCIATION FOR THE ADVANCEMENT OF SCIENCE,, US, vol. 300, no. 5624, 30 mai 2003 (2003-05-30), pages 1399-1404, XP002269483 ISSN: 0036-8075
    • CHE X-Y ET AL: « RAPID AND EFFICIENT PREPARATION OF MONOCLONAL ANTIBODIES AGAINST SARS-ASSOCIATED CORONAVIRUS NUCLEOCAPSID PROTEIN BY IMMUNIZING MICE » DI YI JUNYI DAXUE XUEBAO – ACADEMIC JOURNAL OF FIRST MEDICAL COLLEGE OF PLA, GAI KAN BIANJISHI, GUANGZHOU, CN, vol. 23, no. 7, juillet 2003 (2003-07), pages 640-642, XP008028243 ISSN: 1000-2588
    • WANG J ET AL: « ASSESSMENT OF IMMUNOREACTIVE SYNTHETIC PEPTIDES FROM THE STRUCTURAL PROTEINS OF SEVERE ACUTE RESPIRATORY SYNDROME CORONAVIRUS » CLINICAL CHEMISTRY, AMERICAN ASSOCIATION FOR CLINICAL CHEMISTRY. WINSTON, US, vol. 49, no. 12, 13 novembre 2003 (2003-11-13), pages 1989-1996, XP001182489 ISSN: 0009-9147
  • SHI Y ET AL: « DIAGNOSIS OF SEVERE ACUTE RESPIRATORY SYNDROME (SARS) BY DETECTION OF SARS CORONAVIRUS NUCLEOCAPSID ANTIBODIES IN AN ANTIGEN- CAPTURING ENZYME-LINKED IMMUNOSORBENT ASSAY » JOURNAL OF CLINICAL MICROBIOLOGY, WASHINGTON, DC, US, vol. 41, no. 12, décembre 2003 (2003-12), pages 5781-5782, XP008028263 ISSN: 0095-1137
  • LIU G ET AL: « The C-Terminal Portion of the Nucleocapsid Protein Demonstrates SARS-CoV Antigenicity » GENOMICS, PROTEOMICS AND BIOINFORMATICS, vol. 1, no. 3, 2003, pages 193-197, XP001183377
  • POON LEO L M ET AL: « Rapid diagnosis of a coronavirus associated with severe acute respiratory syndrome (SARS) » CLINICAL CHEMISTRY, AMERICAN ASSOCIATION FOR CLINICAL CHEMISTRY. WINSTON, US, vol. 49, no. 6 Pt 1, juin 2003 (2003-06), pages 953-955, XP002288942 ISSN: 0009-9147

Description

[0001] La présente invention est relative à une nouvelle souche de coronavirus associé au syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS), issue d’un prélèvement répertorié sous le n° 031589 et prélevé à Hanoi (Vietnam), à des molécules

d’acide nucléique issues de son génome, aux protéines et peptides codés par lesdites molécules d’acide nucléique ainsi qu’à leurs applications, notamment en tant que réactifs de diagnostic et/ou comme vaccin.

[0002] Le coronavirus est un virus à ARN monocaténaire, de polarité positive, d’approximativement 30 kilobases qui se réplique dans le cytoplasme des cellules hôtes ; l’extrémité 5’ du génome a une structure en coiffe et l’extrémité 3’ comporte une queue polyA. Ce virus est enveloppé et comprend, à sa surface, des structures péplomériques dénommées

10 spicules.

[0003] Le génome comprend les cadres ouverts de lecture ou ORF suivants, de son extrémité 5’ vers son extrémité 3’ : ORF1a et ORF1b correspondant aux protéines du complexe de transcription-réplication, et ORF-S, ORF-E, ORF- M et ORF-N correspondant aux protéines structurales S, E, M et N. Il comprend également des ORFs correspondant à des protéines de fonction inconnue codées par : la région située entre l’ORF-S et l’ORF-E et chevauchant cette

15 dernière, la région située entre l’ORF-M et l’ORF-N, et la région incluse dans l’ORF-N.

[0004] La protéine S est une glycoprotéine membranaire (200-220 kDa) qui se présente sous la forme de spicules ou « Spike » émergeant de la surface de l’enveloppe virale. Elle est responsable de l’attachement du virus aux récepteurs de la cellule hôte et de l’induction de la fusion de l’enveloppe virale avec la membrane cellulaire.

[0005] La petite protéine d’enveloppe (E) également dénommée sM (small membrane) qui est une protéine trans-

LIRE
tout savoir sur le BREVET EP1694829B1 du COVID19

20 membranaire non glycosylée d’environ 10 kDa, est la protéine présente en plus faible quantité dans le virion. Elle joue un rôle moteur dans le processus de bourgeonnement des coronavirus qui se produit au niveau du compartiment intermédiaire dans le réticulum endoplasmique et l’appareil de Golgi

[0006] La protéine M ou protéine de matrice (25-30 kDa) est une glycoprotéine membranaire plus abondante qui est intégrée dans la particule virale par une interaction M/E, tandis que l’incorporation de S dans les particules est dirigée

25 par une interaction S/M. Elle semble être importante pour la maturation virale des coronavirus et pour la détermination du site au niveau duquel les particules virales sont assemblées.

[0007] La protéine N ou protéine de nucléocapside (45-50 kDa) qui est la plus conservée parmi les protéines struc- turales des coronavirus, est nécessaire pour encapsider l’ARN génomique puis pour diriger son incorporation dans le virion. Cette protéine est vraisemblablement également impliquée dans la réplication de l’ARN.

30 [0008] Lorsqu’une cellule hôte est infectée, le cadre de lecture (ORF) situé en 5’ du génome viral est traduit en une polyprotéine qui est clivée par les protéases virales et libère alors plusieurs protéines non-structurales telles que l’ARN- polymérase ARN dépendante (Rep) et l’ATPase hélicase (Hel). Ces deux protéines sont impliquées dans la réplication du génome viral ainsi que dans la génération de transcrits qui sont utilisés dans la synthèse des protéines virales. Les mécanismes par lesquels ces ARNms sub-génomiques sont produits, ne sont pas complètement compris ; cependant

35 des faits récents indiquent que les séquences de régulation de la transcription à l’extrémité 5’ de chaque gène représentent des signaux qui régulent la transcription discontinue des ARNms sub-génomiques.

[0009] Les protéines de la membrane virale (protéines S, E et M) sont insérées dans le compartiment intermédiaire, alors que l’ARN répliqué (brin +) s’assemble avec la protéine N (nucléocapside). Ce complexe protéine-ARN s’associe ensuite avec la protéine M incluse dans les membranes du réticulum endoplasmique et les particules virales se forment

40 lorsque le complexe de la nucléocapside bourgeonne dans le réticulum endoplasmique. Le virus migre ensuite à travers le complexe du Golgi et éventuellement sort de la cellule, par exemple par exocytose. Le site de l’attachement du virus à la cellule hôte se trouve au niveau de la protéine S.

[0010] Les coronavirus sont responsables de 15 à 30 % des rhumes chez l’Homme et d’infections respiratoires ou digestives chez les animaux, notamment le chat (FIPV : Feline infectious peritonitis virus), la volaille (IBV : Avian Infec-

45 tious bronchitis virus), la souris (MHV : Mouse Hepatitis virus), le porc (TGEV : Transmissible gastroenterititis virus, PEDV : Porcine Epidemic Diarrhea virus, PRCoV : Porcine Respiratory Coronavirus, HEV : Hemagglutinating ence- phalomyelitis Virus) et les bovins (BcoV : Bovine coronavirus).

[0011] En général, chaque coronavirus n’affecte qu’une seule espèce ; chez les individus immunocompétents, l’in- fection induit des anticorps éventuellement neutralisants et une immunité cellulaire, capables de détruire

BREVET EP1694829B1

Conclusion a propos du coronavirus et Covid-19

Nous vous avons laissé le téléchargement des documents à fin que vous même vous puissiez tirer conclusion. Nous n’avons pas pris la peine de tester et approuver ces sources, mais tous les moyens doivent être utilisé pour trouver la solution au covid-19

télécharger à présent.

Lien de la vidéos

Reply