Le point sur la crise ukrainienne et la déclaration de Biden

L’actualité mondiale ne cesse de parler de la crise ukrainienne Depuis ce lundi. L’armée russe s’est installée dans le Donbass, territoire ukrainien. Entre l’Ukraine et la Russie, le conflit semble proche. Toute fois, Quelles sont les racines du conflit entre l’Ukraine et la Russie ? Pourquoi Poutine fait la guerre en Ukraine ? Qui sont les séparatistes pro russes ? Est-ce que l’Ukraine fait partie de la Russie ? Pourquoi Poutine veut faire la guerre ? quelle est l’enjeu de la déclaration du président américain Joe Biden face à celle du président russe Vladimir Poutine sur l intervention militaire. Une série de question dont la rédaction de majortuto va tenter de répondre au cours de notre article.

Quelles est la source du conflit entre l’Ukraine et la Russie ?

Selon le média  »www.ladepeche.fr« Ancienne république soviétique devenue indépendante en 1991, l’Ukraine est un « état-tampon » située entre la Russie et l’Europe. Ses 44 millions d’habitants sont divisés : la majorité est pro-occidentale, alors qu’une minorité, russophone et habitant à l’Est, est dite « pro-russes ». En 2005, l’élection du président pro-occidental Viktor Iouchtchenko marque les débuts du rapprochement entre Kiev, l’Union-Européenne et l’Organisation du traité de l’Atlantique nord (alliance militaire créée en 1949 pour contrer « la menace soviétique »). En 2010, le nouveau président, Viktor Ianoukovitch, « pro-Moscou », refuse de signer l’accord d’association avec l’UE.

Cette décision déclenche, en 2014, la révolution pro-européenne de Maïdan, violemment réprimée par les forces de l’ordre (environ 80 morts), mais qui finira par conduire à la chute du président Ianoukovitch. Une destitution considérée comme un « coup d’État » côté russe. Toujours en 2014, la Russie décide alors de soutenir les séparatistes de l’est du pays qui viennent de proclamer la République populaire de Donetsk, puis celle de Lougansk. La guerre du Donbass éclate alors. Vladimir Poutine en profite aussi pour annexer la Crimée, péninsule ukrainienne sur la mer Noire. Annexion qui sera approuvée par une écrasante majorité de la population locale (plus de 96 %) à l’issue d’un référendum condamné par la communauté internationale. Dans le Donbass, la situation se calme en 2015 avec les accords de Minsk qui actent le cessez-le-feu et rend possible pour les deux régions concernées de bénéficier d’un statut autonome au sein de l’État ukrainien.

Pourquoi le conflit entre l’Ukraine et la Russie ne cesse de s’aggraver ?

crise ukrainienne

Depuis 2020, l’Ukraine prend de plus en plus part aux exercices conjoints de l’Otan, ce qui est vécu comme une provocation côté russe. Ceux-ci affirment que les Occidentaux ne respectent pas « la promesse » qu’ils auraient fait de ne pas étendre l’Otan vers l’Est. Le dernier excercice, en mer Noire, a mis le feu aux poudres. D’après Carole Grimaud Potter, « Vladimir Poutine a alors décidé d’amonceler ses troupes à la frontière pour exercer une pression et réunir, autour de la table, les Etats-Unis et l’Otan pour discuter d’une nouvelle stratégie de sécurité européenne ».

« Au mois de décembre, le courrier envoyé par Poutine aux Américains est resté lettre morte, raconte l’experte. À l’époque, les Etats-Unis et l’UE se sont contentés de faire avancer la diplomatie sur la question du Donbass où le conflit perdure malgré les accords de Minsk. Ils ont pensé que régler ce problème était la condition première pour parler de sécurité européenne. Mais, en attendant, les points clefs des Russes – c’est-à-dire la non expansion de l’Otan à l’Est et la garantie que l’Ukraine et la Géorgie y entreraient jamais – ont été refusés catégoriquement par l’Otan. Les points les plus importants pour Vladimir Poutine ont donc été ignorés. Ce dernier a décidé de laisser ses troupes à la frontière et c’est là que le ballet diplomatique a commencé et que les Etats-Unis ont rapidement parlé d’invasion. »

crise ukrainienne, Que sont ces zones séparatistes du Donbass ?

En reconnaissant l’indépendance des Républiques populaires de Donetsk de Lougansk, Vladimir Poutine a déclenché l’indignation de la communauté internationale. Ces deux territoires séparatistes prorusses – autoproclamées « République populaire », en 2014, à la suite de deux référendums – se situent dans la région du Donbass, dans l’est de l’Ukraine. La zone connaît des conflits depuis huit ans entre séparatistes pro-russes et Ukrainiens. Conflits qui ont déjà fait plus de 14 000 morts.

Ces Républiques autoproclamées sont disputées car très importantes économiquement : elles abritent de nombreuses mines de charbon. Combinées, elles s’étendent sur près 8000 m2 (la Corse en termes de superficie) et ont sensiblement le même nombre d’habitants : entre 1,5 et 2 millions. Si les accords de Minsk, signés en 2015, ont officiellement mis fin aux affrontements, les violations du cessez-le-feu se sont poursuivies. La guerre du Donbass est en réalité une guerre hybride qui ne s’est jamais arrêtée.

crise ukrainienne, Vladimir Poutine a-t-il mis à mal les accords de Minsk ?

La reconnaissance des deux entités séparatistes par le président russe entrave ces accords et laisse planer la menace d’une avancée de la ligne de front vers l’Ouest. « Cette reconnaissance va surtout permettre à la Russie d’installer des bases militaires dans l’Est de l’Ukraine, affirme la professeure Carole Grimaud Potter. C’est vrai que, depuis 2014, il était évident que les Russes soutenaient les séparatistes militairement, mais elle le niait. Là, ça sera visible et officiel. Les troupes russes vont entrer sur le territoire avec une mission de maintien de la paix. »

Quelle est l’enjeu de l « invasion » russe en Ukraine ?

Selon Joe Biden, la décision prise par Vladimir Poutine de reconnaître l’indépendance des républiques séparatistes du Donbass et d’y envoyer son armée consacre « le début d’une invasion russe ». Pour Carole Grimaud Potter, en revanche, on ne peut pas parler à ce jour d’invasion : « Même si les premiers convois russes ont été aperçus à Donetsk, ce n’est pas une invasion militaire. La région était déjà sous influence de la Russie qui y livrait déjà des armes, de manière non officielle. »

Vladimir Poutine annonce l ‘opération militaire en Ukraine

Vladimir Poutine

Lors d’une intervention télévisée, jeudi matin à l’aube, le président russe Vladimir Poutine a autorisé une opération militaire spéciale en Ukraine.
▪ Les forces armées russes ont tiré des missiles vers plusieurs villes ukrainiennes et des soldats russes ont passé la frontière, notamment au nord, à 235 km de Kiev, selon des responsables ukrainiens. L’armée russe assure qu’elle ne vise que des sites militaires ukrainiens.
▪ « Pas de panique », « nous allons vaincre », a dit le président ukrainien Volodymyr Zelensky aux Ukrainiens. La loi martiale a été décrétée.
▪ « La Russie seule est responsable des morts et de la destruction que cette attaque entraînera. Le monde tiendra la Russie pour responsable », a déclaré le président américain Joe Biden, qui a ajouté qu’il annoncerait jeudi de nouvelles sanctions.
▪ Les ambassadeurs des trente pays membres de l’OTAN vont se réunir en urgence jeudi matin à Bruxelles et l’attaque a été unanimement condamnée par les Occidentaux.

Joe Biden dénonce l’attaque de la Russie contre l’Ukraine et annonce des sanctions

Biden

Le président américain Joe Biden a dénoncé mercredi soir « l’attaque injustifiée » de la Russie contre l’Ukraine, après que son homologue russe Vladimir Poutine a annoncé une « opération militaire » pour défendre les séparatistes de l’est du pays. « Le président Poutine a choisi (de lancer) une guerre préméditée qui entraînera des souffrances et pertes humaines catastrophiques », a dit le président américain dans un communiqué. « La Russie, seule, est responsable de la mort et de la destruction que cette attaque provoquera », a-t-il insisté.

déclaration de Joe Biden

Le président Zelenskyy m’a contacté ce soir et nous venons de finir de parler. J’ai condamné cette attaque non provoquée et injustifiée des forces militaires russes. Je l’ai informé des mesures que nous prenons pour rallier la condamnation internationale, y compris ce soir au Conseil de sécurité des Nations unies. Il m’a demandé d’appeler les dirigeants du monde à dénoncer clairement l’agression flagrante du président Poutine et à se tenir aux côtés du peuple ukrainien. Demain, je rencontrerai les dirigeants du G7, et les États-Unis ainsi que nos alliés et partenaires imposeront des sanctions sévères à la Russie. Nous continuerons d’apporter notre soutien et notre assistance à l’Ukraine et au peuple ukrainien.

Les réactions des personnes sur la crise ukrainienne

L’ancien président Donald Trump a qualifié de « génie » les actions du président russe Vladimir Poutine en Ukraine, tandis que d’autres membres du GOP reprochent à l’administration Biden d’être trop faible vis-à-vis de la Russie. Cependant, est ce que l’Ukraine va gagner cette guerre ? Est ce le début d’une 3 -ème guerre mondiale ?, Est ce le début de la chute de la Russie ? N’hésitez pas a vous abonnez aux notifications de notre site pour bénéficier des dernière actualités sur ce conflit entre l’Ukraine et la Russie.

Reply

10 − 2 =